loutre enfermée aquarium vancouver

Aquarium de Vancouver et premiers pas dans le Stanley Park

La semaine dernière, j’ai (enfin!) mis les pieds dans le Stanley Park ! Vous vous rappelez ? Mais si ! Le parc immense au beau milieu du Downtown. Il est vraiment grand et super beau et démontre bien qu’à Vancouver on a réussi à allier ville et nature ! A l’intérieur de ce parc j’ai décidé de visiter l’Aquarium de Vancouver, qui m’a fortement déplu !

Aquarium de Vancouver, pourquoi je n’ai pas aimé ?

Alors tout d’abord il faut savoir que je suis une grande amoureuse et défenseure de la Nature et des animaux, et j’ai un peu de mal avec tout  le principe de mettre des animaux sauvages en captivité. Par exemple on ne me verra jamais dans un zoo… Sauf si c’est une véritable reproduction de l’état naturel de l’animal et qu’il est là pour la conversation de l’espèce et non pas pour le simple plaisir de l’exhiber à la vue de tous…

Bref, tout ça pour vous dire que j’ai beaucoup hésité à aller dans ce fameux aquarium de Vancouver. Mais finalement ayant entendu de bonnes critiques je me suis laissée tentée. Eh bien, on ne m’y reprendra plus !
Pour les aquariums de tous les poissons je ne me suis pas rendue compte s’ils étaient assez grands ou non pour être adaptés aux conditions des animaux, mais j’ai vraiment trouvé que les dauphins, les otaries et les bélugas tournaient en rond. (Tu m’étonnes, se retrouver à vivre dans une baignoire ça doit pas être facile).

RIP les bélugas

Donc je vous mets quand même les photos, mais pas celles des gros mammifères, car voir des dauphins et des baleines dans des piscines j’ai trouvé ça vraiment pathétique ! (Vous pouvez maintenant en retrouver quelques unes qui illustrent mon article sur Marineland). D’autant plus que j’ai eu la chance de voir des bélugas dans la nature, c’est sûrement une chance unique, mais croyez-moi c’était mille fois plus impressionnant que ces pauvres bêtes obligées de faire les clowns pour avoir un bout de poisson !
Donc personnellement, je déconseille (et boycotte) l’aquarium tant qu’ils auront des delphinarium qui ne sont là que pour faire joli et rameuter la population ! (Oui car les bélugas contrairement à ce qu’on croit ne sont pas du tout en voie de disparition alors qu’on vienne pas nous dire que c’est pour la conservation !).

Une semaine après ma visite, le journal annoncé la mort « mystérieuse » d’un des bébés bélugas d’ailleurs. M’est avis que cette mort soit-disant mystérieuse n’était due qu’à des conditions inadaptées pour le développement d’un tel mammifère.

Stanley park

En attendant, je n’ai pas vu beaucoup du Stanley Park mais j’ai quand même aperçu un raton laveur (en fait je l’ai d’abord senti ! Je pense qu’ils sont de la même famille que les putois vu l’odeur !) et j’ai hâte de retourner dans ce parc et y passer plus de temps (Soleil on n’attend plus que toi !).


Je trouve que cette photo représente plus bien cette notion d’enfermement que vivent les animaux en captivité

Un petit écureuil habitué à la présence de l’homme (est-ce un bien ou un mal ?…) et qui s’est laissé photographié sans problème.
Mon premier raton laveur ! Enfin !

Il est autorisé de nourrir les ratons dans le parc ! J’ai été très surprise de cette information car au contraire en général il est déconseillé de le faire. Après des recherches j’ai vu que les ratons doivent encaisser une très important quantité de nourriture pour l’hiver, c’est peut-être pour ça !

Infos pratiques :
Entrée aquarium : 22$CA
Réduction étudiante : 17$CA

Si vous avez aimé cet article, pensez à le partager ! ^^

Tu me laisses un petit mot ? ^^

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*