Sucuruju et les Lençois Maranhenses

Voici la suite de nos aventures brésiliennes avec l’agence Terra Nordeste et Evaneos ! Après une première soirée à São Luis, nous continuons notre tour du Nordeste du Brésil. Direction le parc national des Lençois Maranhenses, un des lieu les plus incroyable que j’ai pu voir sur terre ! Première étape de ce treck de deux jours : le village de Sucuruju.

De Sao Luis à Sucuruju

Pour cette partie du voyage, un guide de l’agence Terra Nordeste nous accompagne. Il nous retrouve à São Luis et bonne surprise… il parle très bien français ! Nous partons pour plusieurs heures de bus direction Sucuruju, la porte d’entrée du parc des Lençois.

Après environ trois heures de route, le bus s’arrête et nous laisse sur le bas côté. Sommes-nous arrivés ? Pas du tout ! Mais pour la suite du trajet il n’y a plus de route et c’est dans une sorte de gros 4×4 que l’on doit continuer. C’est en effet le seul véhicule qui peut rouler sur de la terre battue.

sucuruju lencois maranhenses 4x4

Après une vingtaine de minute dans la terre battue, le chauffeur s’arrête et dégonfle les pneus. C’est pour faciliter la circulation dans le sable, car autant vous dire qu’il n’était pas du tout tassé !

Nous passons parfois même dans les lacs de pluie qui se sont formés lors des moussons. Le 4X4 s’enfonce et l’eau monte jusqu’à nous frôler les pieds !

sucuruju lencois maranhenses trajet
sucuruju lencois maranhenses route anes

La végétation se densifie, et nous croisons sur la route quelques petits villages très espacés. Notre guide nous explique que jusqu’il y a peu il n’y avait même pas d’électricité par ici. C’est grâce au tourisme qu’ils peuvent commencer à se développer. Notamment en achetant des engins mécaniques, des 4X4 et des motos pour circuler plus facilement.

Sur tout le trajet nous ne croisons qu’une école, et tous les enfants de tous ces villages s’y rendent de la maternelle au lycée !

route sucuruju lencois maranhenses

Les animaux errants font légions, les ânes (abandonnés depuis qu’il y a des voitures), les cochons et les chèvres vivent à l’état sauvage.

Deux heures nous attendent encore avant d’arriver au village de Sucuruju, et autant vous dire que ça secoue ! Mais ça y est… nous voilà au Paradis !

sucuruju lencois maranhenses maison

Sucuruju, la porte d’entrée des Lençois Maranhenses

Nous comprenons vite que notre chauffeur est en réalité le propriétaire de la maison où nous passerons la nuit. Notre guide est un habitué, il ramène très régulièrement des touristes chez les différents habitants du village. Ici tout le monde connaît tout le monde, et font presque tous partie de la même famille.

sucuruju lencois maranhenses jardin

sucuruju lencois maranhenses hamac

Chez les habitants qui nous reçoivent il y a le chauffeur, sa femme et leur jeune fils. Nous sommes très bien accueillis ! Le fils nous apprend quelques mots en portugais pendant que nous mangeons les spécialités du Nordeste.

Ensuite, la chaleur étant presque insupportable (facilement 40°C), nous faisons une petite sieste. Ici, les lits sont des hamacs et il n’y a pas de pièce fermée. La nuit se fera avec vue sur les étoiles !

Et puis en fin d’après-midi il est l’heure de mettre un pied dans les Lençois.

sucuruju lencois maranhenses dunes
sucuruju lencois maranhenses dunes

Premiers pas dans les Lençois Maranhensens

Je parlerai plus en détail de ce parc dans le prochain article. Difficile de décrire ce monde de sable incroyable avec seulement des mots. Je pense que nous avons eu une chance incroyable de pouvoir découvrir cet endroit si bien préservé du tourisme. Encore plus de passer par une agence qui connaissait très bien les lieux. Certains spots sont plus touristiques, mais en passant par Sucuruju nous n’avons pas croisé un seul autre touriste !

sucuruju lencois maranhenses touristes

Notre guide nous a d’ailleurs dit que c’était rare de venir par ce côté, qui était moins connu. Je pense qu’il faut vraiment profiter des Lençois tant qu’ils sont encore si bien préservés. Et je voudrais faire part de mon admiration pour l’agence qui essaie vraiment de faire en sorte de les sauvegarder du tourisme de masse !

Nous profitons d’un premier coucher de soleil spectaculaire sur les dunes et les lagunes. Nous nous baignons dans le silence le plus total, l’eau est douce et tiède. Puis, nous rentrons alors que la nuit tombe, les yeux plein d’étoiles !

Ce que je n’oublierai jamais, c’est le silence frappant qui s’installait autour de nous si nous arrêtions de parler.

sucuruju11
sucuruju lencois maranhenses sable
sucuruju13
sucuruju14
sucuruju lencois maranhenses lagune
sucuruju16
sucuruju17
lencois maranhenses coucher de soleil
sucuruju19
sucuruju20
sucuruju21
sucuruju22
sucuruju23
sucuruju24
sucuruju25

Si vous avez aimé cet article, pensez à le partager ! ^^

Tu me laisses un petit mot ? ^^

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*