ilha grande paysage océan

Ilha Grande, ma déception du Brésil

Bonjour à tous ! Je termine le récit de mon incroyable voyage au Brésil par une grosse déception : mon court séjour à Ilha Grande. Après avoir vu des sites magnifiques, comme les dunes des Lençois ou le Delta du Panaibe, nous avons passé une semaine à Rio. Mais l’envie de retrouver des paysages d’exception nous a rattrapé, et nous avons donc décidé de passer deux jours à Ihla Grande. Mauvaise idée…

ilha grande excursion bateau

Ilha Grande au Brésil

Elle est tout simplement appelée Grande Île et se trouve à 150km de Rio de Janeiro. Quelques lignes dans le guide du routard nous ont convaincu de passer deux jours là-bas avant de repartir en France. Ce dernier vantait un véritable paradis. Apparemment, nous n’avons pas eu la chance d’y être accepté… Il faut dire que la météo a probablement contribué à nous laisser un mauvais goût de l’île. Mais ce n’est pas la seule raison.

Pensez bien qu’à Rio, les mois de l’été pour nous sont ceux d’hiver pour eux. Certes un hiver clément, mais pas forcément des plus agréables pour faire de la plongée ou des journées à la plage.

Se rendre à Ilha Grande depuis Rio

Pour s’y rendre depuis Rio de Janeiro il faudra d’abord prendre le bus Costa Verde jusqu’à Conceiçao de Jacarei, puis un bateau rapide vous conduira ensuite jusque sur l’île. Les départs sont assez fréquents. Vous pouvez aussi aller jusqu’au terminus du bus à Angra Dos Reis, et prendre le ferry. C’est moins cher mais plus long. Comptez environ entre 100R$ et 150$R l’aller-retour par personne.

Pour le retour le dernier bateau part à 17h, il ne faut donc pas le rater où vous devrez passer une nuit de plus sur l’île. Ne prenez pas d’aller simple, car sinon le retour coûtera plus cher ! Eh oui, le bateau étant le seul moyen de partir, les agences ont trouvé que c’était un bon moyen de gagner quelques réals supplémentaires. Cette petite technique très malhonnête a manqué de nous laisser dans une situation bien embêtante. En effet, il n’y a pas de distributeurs sur l’île, prenez donc assez d’argent en avance !

ilha grande vue bateaux

Que visiter à Ilha Grande ?

Malgré notre souvenir plutôt amère, il y a quelques très beaux sites qui valent le détour autour de l’île. A commencer par le lagoa azul et le lagoa verde, qui sont deux magnifiques spots de plongée. Si vous avez de la chance vous pourrez apercevoir des tortues géantes en plus de tous les poissons qui peuplent ces eaux.

Une belle randonnée est aussi à faire jusqu’au sommet de l’île, appelé Pic du Perroquet. Nous n’avions pas assez de temps, mais des touristes qui logeaient à la même pousada que nous ont dit qu’ils avaient beaucoup aimé la faire. Il faut cependant être prudent l’ascension est longue (comptez près de 6h) et pas facile.

Ilha Grande et d’autres îles autour abritent aussi beaucoup de plages magnifiques. Parmi elles la plage Lopes Mendes, souvent nommée comme une des plus belle plage du monde.

ilha grande lagoa azul

Pollution et tourisme de masse

Ilha Grande représente selon moi, tout ce qu’il ne faut pas faire sur un site touristique. Certes les voitures y sont interdites (sauf pour les locaux), il n’empêche que les bateaux se comptent par centaines tout autour de l’île. Et l’air ambiant semble aussi pollué qu’à Rio, du moins dans le village principal Abraao, le seul que nous avons pu visiter.

Mais ce qui nous a le plus dérangé, c’est la politique touristique de l’île. Comme dans beaucoup d’endroits au Brésil, l’enrichissement se fait principalement grâce au tourisme. Ilha Grande est réputée pour ses paysages paradisiaques et tout un commerce s’est développé autour de cette île. Les agences touristiques pullulent par dizaines à Abraoo. Difficile de faire deux pas sans se faire aborder par un commerçant qui veut vous vendre une excursion. Qui s’avère être exactement la même chez le commerçant d’à côté…

Le village ne présente aucun intérêt. Il n’y a que des agences qui vendent la même chose, des boutiques où l’on retrouvent les mêmes produits et des restaurants et des pousadas tous les 2 mètres. Non seulement l’île perd complètement son identité au profit de ses différents commerces touristiques, mais je n’imagine même pas comme ça doit être désagréable pour ses habitants.

J’avais déjà eu cette sensation à Jericoacoara, même si le village est moins prisé. Ilha Grande représente pour moi ce que sera devenu Jericoacoa dans 5 ans… et je trouve ça très triste. Mais dans un pays rongé par la pauvreté et la corruption, il doit être très difficile pour les communes de mener une politique touristique optimale. Et c’est tellement dommage lorsque l’on a tel écosystème à portée de mains…

Où manger, où dormir à Ihla Grande ?

Nous avons séjourné à la pousada Albatroz. Légèrement excentrée, elle était tout à fait correcte en termes de prix par rapport à d’autres pousadas. Le petit-déjeuner était bien, sans plus. Ce n’était pas la meilleure pousada de notre voyage. Mais de ce que j’ai pu voir à Ilha Grande, ça convenait très bien !

Côté restaurant, nous avons mangé au Biergarten, vraiment idéal pour les petits budgets. Oui, vous aurez compris qu’à ce stade du voyage on commençait à avoir les portefeuilles à bout de souffle ! En tout cas, ce restaurant en plus d’être bon marché proposait des produits frais et faits maisons, et bons ! Avec des options végétariennes, évidemment. Et même vegan, puisque les plats de viandes et de légumes étaient séparés. Le principe est original, chacun se sert et les assiettes sont vendues au poids.

C’était donc la dernière étape de notre voyage au Brésil ! Après ça nous sommes reparti à Rio, pour une dernière journée avant le départ. J’espère que les différentes étapes de notre voyage vous auront plu.

Et n’hésitez pas si vous avez des questions à poser sur un des lieux que nous avons visiter ! Je vous répondrai au mieux :)


ilha grande oiseau caillou

LeEnregistrer

Si vous avez aimé cet article, pensez à le partager ! ^^

12 Comments

  1. Un endroit qui a l’air paradisiaque sur les photos que tu as prise. Dommage que l’ïle ait un problème de pollution & qu’elle soit le repaire « d’attrape touriste ». Je comprends ta petite déception. En tout cas ça m’a l’air d’être un beau voyage tout de même :)

    Bises,
    Marion

    • Caroline

      Oui, on ne peut pas nier que les paysages sont vraiment magnifiques. C’est d’autant plus rageant du coup, de voir qu’ils risquent d’être gâchés par le tourisme de masse. Surtout que c’était la basse saison pour nous, je n’ose pas imaginer ce que ça donne quand il y a beaucoup plus de monde ! Merci pour ton commentaire en tout cas ! Bonne soirée ^^

      • Jocelin

        Entièrement d’accord avec vous Éric. Personnellement donner un tel avis « négatif » en y étant passé 2 jours…
        J y suis actuellement, et totalement tombé sous le charme de l’iles. J avais prévu d y rester 3 jours … j en suis à ma 12 eme journée …. trekk, plage, farniente, la gentillesse des gens, cette jungle, tout …
        Pour ceux qui trouve qui « crient » au tourisme de masse quand vous voyager, vous vous considérez comme un local de la bas ou comme un meilleur touriste qu un autre … sûrement une personne pense la même chose de vous lorsqu’elle vous croise. Peut importe votre avis votre façon de penser ou de voir les choses vous êtes touriste au même titre que n importe quelle étranger qui viendrait ici.

        • Caroline

          Bonjour, je ne comprends pas votre commentaire. Quand je parle d’une mauvaise gestion touristique, je ne parle pas du comportement des touristes mais de la politique de la ville/région. C’est aux instances de gérer le flux des touristes pour contrer l’effet de masse et la pollution que cela engendre. Vous prenez cela personnellement alors que je ne vise personne en particulier. Par ailleurs je précise bien dans mon article qu’il est très compliqué vu la situation au Brésil de donner priorité à la gestion touristique. Je reste sur mon avis (qui est, comme je l’ai déjà dit, tout à fait personnel) je suis ravie que vous ayez apprécié votre séjour à Ilha Grande pour ma part ce n’était pas le cas du tout et j’en garde encore aujourd’hui un très mauvais souvenir. Croyez moi j’aurais aimé terminer mon séjour au Brésil sur une belle note.

  2. Hello la coquette, et merci pour cet article !
    A quelle saison y es tu allé ? Quelle est la saison touristique sur cette île ?
    Merci beaucoup
    Anne

    • Caroline

      Bonjour Anne, on y était mi-juin, je pense que c’est plus touristique entre décembre et mars (les mois chauds au Brésil) mais la fréquentation doit augmenter à partir de septembre. Il ne fait pas spécialement très beau ni chaud à Rio en Juin/Juillet/Août.

      J’espère avoir pu t’aider :)

  3. Chabanel eric

    Je trouve votre commentaire extrêmement peu reluisant. Pour bien connaître Ilha Grande et y venir depuis plus de 15 ans très régulièrement, je ne partagé absolument pas votre avis. Concernant ABRAOO, c’est le terminal d’arrivee et départs des touristes, ravitaillement en tout genre des 5000 habitants de l’ile. Plutôt occupé par les locaux et les gens ne restant pas plus d’en 24h00, je déconseille de s’y arrêter. Il y pleut, c’est aussi pour cette raison que l’on a cette forêt Mata Atlântica exuberante et totalement préservé. Les eaux sont d’une pureté exceptionnelle et les tortues et dauphins sont régulièrement vos compagnons de nage. La corruption mine le Brésil c’est un fait, mais de là à imaginer le tiers monde, faudrait revoir votre copie… il y a 70 pousadas sur l’ile, de pas cher à plus de 1500 $ la chambre, pour tous les goûts. Comme transfert, il y a aussi l’helicoptere Si vous avez les moyens ou yacht privé. Pas de distributeur c’est un fait, car au Brésil il est dangereux de se balader avec des espèces. Mais aujourd’hui, pratiquement tous les commerçants acceptent les CB, terminal satellite. L’ile Est totalement préservé de constructions, IBAMA se chargeant de faire respecter les droits et devoirs. Des touristes, bien sûr, le gouvernement Brésilien investit en ce sens, d’ou La préoccupation de ne pas vendre le littoral à des promoteurs, comme le sont 90% des îles dans le monde. Quand au prix pratiqué sur Ilha Grande, ils sont inférieurs de plus de 60% à ceux pratiqués sur n’importe quelle île de Méditerranée. Alors, venez au Brésil, découvrez ses paysages stupéfiant, sa population adorable, et ses iles qui sont parmi les plus belles au monde. Bon voyage

    • Caroline

      Bonjour Eric, mon avis est subjectif et ne décrit que mon ressenti vous êtes tout à fait libre d’être en désaccord. Nous sommes venus sur Ilha Grande en hiver, juste après avoir fait les Lençois et le contraste a été assez violent… J’ai quand même été saisie par la pollution ambiante autour de l’Île, dû au très (trop) nombreux bateaux… Encore une fois c’était mon ressenti.

  4. Luc Richon

    Bonjour, j´ai habité plus de dix ans á Ilha Grande, c´est sûr que á Abrãao c´est un peu dur niveau pollution mais l´île est magnifique, excurtions á pieds fantastiques et la faune trés riches. Cela vaut le coup d´y aller (minimum 4/5 jours) de De mars fin mai (équivalence á l´automne) pour la meilleure époque.

  5. Valentin

    Bonjour, je ne suis absolument pas d’accord avec vous cette île est paradisiaque. Certes il y a de nombreuses boutiques et donc de personnes qui vous abordent à Abraao, mais ceci est leur moyen de gagner de l’argent.
    Si cela ne vous plaît pas achetez vous votre propre île ;-)
    PS : nous y sommes déjà depuis 5 jours et nous n’avons pas envie d’en partir malgré quelques fois le temps pluvieux.

    • Caroline

      Ok on va mettre les points sur les i là. J’en ai assez des remarques passives agressives des personnes qui prennent personnellement un article qui donne un avis subjectif sur mes vacances. J’ai fait 9 articles sur le Brésil, et tout ce qu’on retient c’est le seul article où je dis que je suis déçue alors qu’à côté j’ai fait 8 autres articles pour dire à quel point j’étais émerveillée par mon voyage, vous les avez lu au moins ? Si vous appréciez tellement votre séjour allez écrire votre article et passez trois ans à essayez de le référencer… J’ai écrit cet article pour mettre le doigt sur une problématique qui m’a semblé pertinente, à savoir la pollution et les comportements qu’entraînent le tourisme de masse subséquent à une politique désastreuse dans un pays pauvre et corrompu. Donc pour la dernière fois : JE N’ACCUSE PERSONNE A TITRE INDIVIDUEL ET CERTAINEMENT PAS LES LOCAUX DE L’ÎLE, le problème vient d’une mauvaise politique touristique. Voilà, c’est la dernière fois que j’accepte un commentaire de ce genre, les prochains seront supprimés à la modération. Évidemment si vous avez envie de commentez pourquoi vous adorez l’île et tout ce qui vous plaît dedans aucun problème pour moi, je publierai vos commentaires. Mais les attaques personnelles, ça suffit.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*