marineland mensonges et mauvaise foi dauphin

Marineland : mensonges et mauvaise foi

 

EDIT DU 30/01/2018 : Le Conseil d’Etat donne raison à Marineland et les delphinariums : MOBILISEZ-VOUS !

La grande nouvelle du mois dans le monde de la protection animal, c’est l’arrêté qu’a signé Ségolène Royal, en tant que Ministre de l’Ecologie. Il entraînera à terme la disparition des delphinariums en France. C’est donc une très bonne nouvelle, dont tous les défenseurs des animaux peuvent se réjouir. Mais il y en a qui n’ont pas été très heureux de découvrir ça… Par exemple… Marineland, qui mène maintenant campagne contre ce décret, avec une mauvaise foi non dissimulée !

*Les photos présentent dans cet article n’ont pas été prises à de Marineland, mais à l’aquarium de Vancouver. C’est le dernier aquarium que j’ai visité de ma vie en 2010 avant de décider d’arrêter complètement de donner de l’argent à ce genre d’institution. J’en avais fait un article que vous pouvez retrouver sur ce blog.

Le conseil d’état autoriste les delphinariums à faire reproduire leurs animaux

Terrible nouvelle ! Le Conseil d’Etat a donné raison à ceux qui maltraitent les animaux ! L’arrêté historique du 3 mai 2017 a tout simplement été annulé ! Malgré l’horreur que vivent les dauphins, orques et autres animaux marins dans ces delphinariums et malgré l’avancée spectaculaire enclenchée l’année dernière, nous donnons la possibilité à ces bourreaux de continuer la torture !

C’est scandaleux et il faut leur faire comprendre ! Dans cet article je vous explique pourquoi et comment les animaux mènent une vie misérable en aquarium. Partagez-le au maximum, boycottez tous les parcs marins, signez les pétitions (pour la fermeture de Marineland par exemple) et agissons tous ensemble pour ne pas perdre ce combat ! Ces personnes ne pensent qu’à l’argent il faut donc les toucher par ce moyen pour les forcer à changer leurs méthodes de « divertissement  » !

Vous pouvez également signer la pétition de C’est Assez qui dit NON à l’annulation de cet arrêté !

N’oubliez pas que chaque centime que vous leur donnez participe à la torture des animaux marins captifs !


Article initial du 14/05/2017

L’arrêté du 3 mai 2017

Victoire ! C’est le mot qui m’est venu à l’esprit en voyant cette nouvelle. Si vous aviez lu mon article sur Tilikum et la condition de vie des orques dans les parcs aquatiques, vous devez savoir à quel point cette cause me tient à cœur.

Cet arrêté de 33 articles, rédigé le 3 mai 2017 annonce la fin des delphinariums, mais seulement sur le long terme. Petit résumé de quelques points importants de l’arrêté, que vous pouvez retrouver en intégralité sur Legifrance  :

  • Il est interdit de détenir des cétacés en captivité sur le territoire Français, à l’exception des orques et des dauphins déjà possédés par les delphinariums.
  • La reproduction des dauphins et des orques détenus en captivité en France est dorénavant interdite.
  • Les bassins des orques devront faire au minimum 3500m² et 11m de profondeur d’ici à 3 ans. (Actuellement à Marineland le bassin des spectacles fait un peu plus de 2000m².)
  • Les bassins des dauphins devront faire au minimum 2000m² et 6m de profondeur d’ici à 3 ans.
  • Le chlore ne sera plus autorisé dans le traitement de l’eau des bassins
  • Le nombre de soigneurs doit être de 3 soigneurs minimum + 1 soigneur par orque et 1 soigneur pour 3 dauphins.
  • Interdiction pour le public d’être en contact avec les animaux
  • Interdiction de l’échouage des dauphins pendant les spectacles

beluga aquarium de vancouver

Pourquoi cet arrêté signe la fin des delphinariums ?

En France, il y a 4 delphinariums, dont 3 en métropole :

  • Marineland d’Antibes, avec 4 orques et 12 dauphins
  • Parc Astérix, avec 7 dauphins
  • Planète Sauvage, avec 8 dauphins
  • Mooréa Dolphin Center, qui se trouve à Tahïti avec 3 dauphins. Mais la Polynésie Française étant compétente en matière d’environnement c’est à eux de décider ou non s’ils veulent appliquer cette loi. En espérant que ça soit le cas…

Il sera maintenant impossible pour ces delphinariums d’importer de nouveaux orques ou dauphins pour remplacer ceux qui vont mourir. Mais surtout, c’est la nouvelle de l’interdiction de reproduction en captivité qui a crée la surprise. L’arrêté ne devait à la base que contrôler la reproduction selon la taille des bassins.

Cela signifie donc que les dauphins et orques encore détenus en captivité seront les derniers. Les delphinariums de France vont devoir repenser complètement leur organisation.

Évidemment, en apprenant la nouvelle, les delphinariums n’ont pas vraiment sauté de joie. D’autant que l’arrêté  ne prévoyait au départ pas cette clause surprise concernant la reproduction. Une sacré mauvaise surprise pour eux, une très bonne surprise pour les défenseurs des animaux.

Le Parc Astérix a déclaré à Courrier Picard : « Nous avons été très surpris par les termes de l’arrêté, car ils ne correspondent pas aux échanges réalisés avec le Ministère de l’Environnement. Nous devons étudier, en concertation, les conséquences. ».

La triste réaction de Marineland

Mais la réaction de Marineland est tout simplement déplorable ! Le parc a décidé de lancer une pétition, qui n’a actuellement récolté que 1200 signatures pour soutenir le parc, ainsi qu’un post facebook aux affirmations d’une mauvaise foi désespérante :

marineland réaction mauvaise foi

La reproduction des animaux des dauphins et orques se fait principalement par insémination artificielle, puisque les conditions de captivité ne permettent pas un bien-être suffisant pour qu’ils le fassent naturellement. Mais cette pratique ne fonctionne que très peu, notamment chez les orques. Et la mortalité infantile des dauphins et orques est très courante dans les delphinariums.

Quant au bien-être des animaux marins, je ne vois pas comment des animaux ayant l’habitude de nager une centaine de kilomètres par jour peuvent supporter de se retrouver enfermer.

Comme j’en avais déjà parlé pour les orques, dans mon article sur Tilikum, ils présentent de nombreux symptômes d’aliénation, des maladies chroniques, et meurent généralement très prématurément. A Marineland, aucun dauphin n’a dépassé l’espérance de vie moyenne de 40 ans des dauphins sauvages, qui peuvent parfois vivre jusqu’à plus de 60 ans ! L’année dernière c’est Alizé, un jeune dauphin de 24 ans qui s’est éteint dans le parc et c’était le 5ème dauphin en 16 mois. Comme très souvent, les informations sur l’autopsie de l’animal sont restées inaccessibles et communiquées uniquement oralement par un porte-parole du parc.

Le parc a aussi connu de très nombreuses pertes lors des inondations de 2015, dont celle de Valentin, une orque de 19 ans.

Alors que SeaWorld a annoncé de lui-même, suite à de très nombreux scandales, la fin de la reproduction en captivité, Marineland décide de continuer le jeu de l’hypocrisie et engagera probablement une procédure contre cet arrêté…

Que vont devenir les animaux marins encore détenus ?

Malheureusement, l’arrêté ne prévoit pas la libération des orques et dauphins déjà détenus en captivité. Même si les aménagements prévus sont censés améliorer leurs conditions de vie, il est probable que les delphinariums refusent de faire de tels travaux en sachant qu’ils finiront par fermer la boutique. Ce qui serait à mon avis bien la preuve qu’ils agissent purement par intérêt commercial.

Selon Rodolphe Delord, président de l’Association française des parcs zoologiques et directeur du zoo de Beauval : « les parcs feront le strict minimum sur l’amélioration de leurs bassins. On ne peut pas leur demander à la fois de faire des travaux, des investissements importants, et à la fois d’arrêter leur activité. ».

Et les autres espèces ?

Les orques et les dauphins ne sont pas les seuls à souffrir de la captivité. Marineland possède aussi des ours polaires, qui sont parmi les animaux qui souffrent le plus de la captivité. Et nous pouvons aussi penser aux otaries et aux requins, qui ne sont pas concernés par cet arrêté.

De manière générale, je pense qu’il y a un gros problème avec les conditions de vie des animaux en captivité, que ça soit dans les zoos ou les parcs marins. Mais j’aborderai ces termes dans d’autres articles.

Partout dans le monde, de très nombreux pays continuent de promouvoir les spectacles et l’enfermement d’animaux marins. Les photos que vous voyez dans cet article par exemple, montrent des bélugas, qui sont aujourd’hui tous morts prématurément, dans l’aquarium de Vancouver. Et ce dernier a pourtant décider d’en reprendre !  La Commissions des Parcs de Vancouver a finalement interdit la captivité des cétacés à Vancouver au début de l’année ! :)

loutre enfermée aquarium vancouver

Le combat continue

Les associations continuent donc leur combat, en espérant que cet arrêté ne soit pas annulé ou modifié avec l’arrivée du nouveau gouvernement. Et surtout pour libérer et réinsérer les cétacés toujours captifs.

Sea Shepherd a lancé un boycott macif contre Marineland, en réponse à leur réaction. Hier, samedi 13 mai, l’association C’est Assez, a participé à la manifestation annuelle appelée « Empty The Tank » qui promeut la libération des dauphins et orques devant les delphinariums.

Les réponses largement positives à l’arrêté de Ségolène Royale sont très encourageantes. Il y a quelques années je n’imaginais voir la fin des des delphinariums arriver, mais je me rends compte que c’est aujourd’hui possible. Et cela me rend très heureuse !

Sources

– Arrêté du 3 mai 2017 : legifrance.gouv
Ségolène Royal signe l’arrêté qui réglemente strictement les delphinariums et impose des règles garantissant le bien-être des dauphins : developpement-durable.gouv
– Orques et dauphins : l’arrêté-surprise de Ségolène Royal : Le Point
– Delphinarium : pas de nouvelle réglementation au fenua : Tahiti-infos
– Marineland d’Antibes : mort d’un cinquième dauphin : Aspas-nature
– La reproduction d’orques et de dauphins captifs est désormais interdite en France : Sciences et avenir
– La captivité de dauphins et d’orques sera à terme interdite en France : Le Monde
– Plailly : les dauphins ne feront bientôt plus rêver au Parc Astérix : Le Parisien
– Vers la fin des delphinariums en France ? : notre-planete.info
– Les dauphins du parc Astérix en sursis : Courrier Picard

– Une cinquantaine d’opposants manifestent actuellement devant le parc d’attraction Marineland : Nice Matin

Enregistrer

Enregistrer

Si vous avez aimé cet article, pensez à le partager ! ^^

8 commentaires, ajoute-le tien ! ^^

  1. J’ai également vu leur post fb (par le bien d’une page sur la défense des animaux marins), je me suis énervée toute seule chez moi ! Ils sont vraiment infectes, la direction du parc ne doute de rien, c’est horrible ! Quand je pense que 1200 personnes ont signées …. Grrrrr
    J’espère que Marineland n’arrivera pas à ces fins, les delphinariums doivent fermer ! Cet arrêté est une belle victoire et une belle avancée.

    • Caroline

      Quand on voit en plus les propos du directeur du parc qui considère que les orques ont une intelligence très inférieure à l’homme, franchement comment on peut penser une seconde qu’un mec comme ça, qui n’y connait rien pour avoir de la compassion pour les animaux qu’ils « possèdent » ? Bref, leur réaction est lamentable, il ne manque pas d’air ! Mais heureusement ça me rassure de voir que leur pétition n’atteint même pas les 2000 signatures alors que le boycott de Sea Shepherd a déjà 20 000 participants dans le même temps ^^

  2. Je suis rudement ravie qu’on prenne enfin en compte la barbarie qu’est la captivité! Maintenant il ne reste plus qu’à revoir les normes d’accueil dans les parcs zoologiques pour que les animaux aient réellement de la place et on commencera à avoir une société qui a réellement à cœur le bien être et la préservation des espèces.

    • Caroline

      Les zoos inadaptés ça va être un combat bien plus long, car il n’y a malheureusement pas encore eu de prises de conscience comme avec les orques grâce à Blackfish :( Mais on y arrivera !

  3. [Les photos que vous voyez dans cet article par exemple, montrent des bélugas, qui sont aujourd’hui tous morts prématurément, dans l’aquarium de Vancouver. Et ce dernier a pourtant décider d’en reprendre !] Je me permets de signaler que peu de temps après la publication de cet article, il a été décidé que l’aquarium de Vancouver ne pourra plus ‘reprendre’ de cétacés ;-) (ouf !) cf par ex. http://www.lalibre.be/actu/planete/vancouver-interdit-aux-aquariums-de-garder-en-captivite-les-dauphins-et-les-baleines-591c1c19cd702b5fbe9f8f0d .
    La lutte continue pour ne pas revenir en arrière en France non plus, jusqu’à ce que ces ignobles parcs d’esclavage absurde soient tous définitivement fermés ! Cordialement.

    • Caroline

      Super !!! Merci Isa pour cette bonne nouvelle, car je me souviens à quel point je me suis sentie triste en les voyant dans leur baignoire ! Je vais corriger l’article :)

  4. Bonjour,
    je sais que mon message va à l’encontre de tout ce que vous dites mais je tiens à expliquer certains points du cas delphinarium en France. (je sais cela grâce à une personne proche travaillant sur ce dossier)
    Premièrement, je trouve que les personnes qui militent pour la remise en liberté des cétacés en captivité ne peuvent pas être qualifiées de « réalistes ». En effet, il est totalement impossible de remettre des animaux vivants en captivité dans la nature, car la plupart ont perdus leurs instincts naturels et ça serait les condamner à mort.
    De plus, il est évident que les delphinariums ne seront pas fermés du jour au lendemain. Trop nombreuses sont les personnes travaillant dans ce secteur… La meilleure chose à faire pour concilier respect de l’animal et respect de ce secteur serait de travailler avec celui-ci et non contre. Je sais que les professionnels sont prêts à faire des sacrifices (comme agrandir les bassins ect…) mais ils doivent aussi trouver un avantage à cela. Or, S.Royal a fait passer cet arrêté sans la moindre concertation avec les principaux concernés…
    Bref, je ne suis pas du tout pour les delphinariums contrairement à ce que vous pouvez penser mais je suis pour l’écoute et la discussion mutuelle, tout ne passe pas forcément par la violence et un accord permet généralement d’inscrire l’acte dans la durée.
    Cordialement

    • Caroline

      Bonjour Clara, merci pour votre commentaire. Je ne suis pas d’accord avec l’intégralité de votre message mais je suis bien entendue ouverte à la discussion ! Sachez tout d’abord que s’il n’est pas forcément possible de remettre des orques dans la nature il y a des structures plus adaptées qui peuvent les accueillir. Cependant certains animaux peuvent quand même retourner à la vie sauvage même après des années de captivités, ce n’est pas courant mais pas impossible.

      L’arrêté de Madame Royal a bien été écrit en concertation avec les structures concernées. C’est l’article sur la reproduction qui a été ajouté au dernier moment par cette dernière et qui a surpris les delphinariums. Cela signifiait donc que les structures pouvaient continuer de survivre encore de longues années en améliorant effectivement la taille des bassins et trouver des solutions pour le jour où il n’y aurait plus de cétacés.

      Dans l’arrêté l’interdiction de reproduction permettait de faire tout cela dans la durée. Si les structures souhaitaient vraiment faire évoluer les choses ils auraient accepté cette clause mais on voit bien que Marineland (dans son message facebook que j’ai mis dans l’article par exemple) lutte particulièrement contre cette idée. Les naissances rapportent beaucoup d’argent.

      Et l’intégralité de l’arrêté a été annulé (y compris agrandissement des bassins, chlore, etc…), les animaux seront donc aussi mal traités qu’avant, les bassins ne seront pas agrandis et les delphinariums vont continuer de se faire de l’argent sur des animaux en souffrance permanente sans rien changer. Les animaux continueront d’être inséminés et dans 40 ans ils seront toujours enfermés (s’ils survivent autant d’années…).

Tu me laisses un petit mot ? ^^

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*